Une première réponse à la crise du logement