L’étonnant marché des appartements protégés

L’étonnant marché des appartements protégés

Entre le domicile et l’hébergement médico-social, il existe des alternatives offrant aux seniors un encadrement sécurisé tout en préservant leur autonomie. Considérés comme le 3e pilier de la politique médicosociale à côté des EMS et des soins à domicile, les appartements protégés poussent un peu partout dans le canton, avec en toile de fond la perspective du «tsunami gris» et la volonté cantonale de permettre à chacun de rester chez soi le plus longtemps possible dans de bonnes conditions. Un marché où se côtoient coopératives d’habitation, établissements médico-sociaux, communes et promoteurs privés. Sans planification étatique et sans que les besoins réels soient chiffrés. Après le scandale provoqué à Pully par l’expulsion annoncée de seniors en raison de l’extension d’un EMS, Le Régional a voulu dresser un état des lieux de l’offre de tels logements par région et savoir selon quels critères ils sont construits.

Le Régional – 13 au 20 déc. 2017

Télécharger